Isoler son habitation fait-il baisser sa consommation d’énergie ?

Publié le : 25 février 20224 mins de lecture

L’isolation thermique dans la construction durable présente un important potentiel d’amélioration de l’efficacité énergétique et d’économie d’électricité dans les bâtiments, de sorte que certains systèmes de construction permettent de réaliser jusqu’à 60 % d’économies d’énergie. En plus de contribuer à d’importantes économies et d’améliorer le confort intérieur, elle peut contribuer à une réduction de 30 % des émissions de dioxyde de carbone. En outre, certains types d’isolants thermiques ont également la capacité d’être des isolants acoustiques.

Économiser l’électricité grâce à l’isolation thermique

Les économies d’énergie générées par une bonne isolation thermique se traduisent par une réduction des besoins énergétiques de l’habitation, et donc par une réduction de la facture d’électricité, qui dépendra largement des caractéristiques de l’enveloppe du bâtiment.

Il est essentiel qu’une maison soit bien isolée, en veillant à ce que les éléments qui sont en contact avec l’extérieur (murs extérieurs, toitures, sols, cloisons et ouvertures) augmentent leur résistance au passage de la chaleur.

Il est important de préciser que, bien que l’isolation thermique des façades soit le moyen le plus courant d’améliorer thermiquement l’enveloppe du bâtiment, il est également nécessaire d’isoler correctement les toits et les sols, ainsi que de choisir des fenêtres et des portes présentant un niveau d’isolation thermique adéquat, tout en évitant les ponts thermiques dans les zones de rencontre des éléments de construction.

La meilleure isolation thermique pour économiser de l’électricité à la maison

Une étude réalisée par l’UNAUS (University Network for Architectural and Urban Sustainability) vise à déterminer quel matériau d’isolation thermique est le plus durable et le plus efficace.

A cette fin, les aspects techniques et énergétiques de chacun ont été comparés. Les résultats montrent qu’il n’existe pas d' »isolant idéal » :

D’après l’évaluation de l’efficacité technique, les matériaux organiques et la laine de roche (matériau synthétique inorganique) sont les plus appropriés.

Selon l’évaluation de l’efficacité énergétique, l’aggloméré de liège et les fibres de cellulose sont les plus efficaces en termes de consommation d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre. En outre, la laine minérale est également proche des matières organiques en termes d’efficacité énergétique, puisqu’elle permet d’économiser 150 fois l’énergie consommée au cours de son cycle de vie, génère très peu de déchets lors de sa fabrication et constitue un matériau économique.

Quels sont les types d’isolants ?

Les types d’isolation thermique les plus courants sont les panneaux de laine minérale ou de fibres de cellulose, la mousse de polyuréthane, les plaques de polystyrène expansé ou extrudé, le verre cellulaire, la perlite expansée, l’aggloméré de liège, entre autres.

Il existe cependant d’autres types de matériaux isolants naturels tout aussi efficaces et plus durables, comme la paille ou la laine de mouton. Il existe différents systèmes de construction en paille qui permettent de construire des maisons plus confortables sur le plan thermique, qui garantissent non seulement une bonne isolation thermique, mais aussi une réduction de la consommation d’énergie grâce à une demande énergétique moindre.

Plan du site