Pompe à chaleur et géothermie : quelle différence ?

Publié le : 25 février 20223 mins de lecture

L’hiver approche, et il est facile de trouver une solution à la fois fiable et économique pour affronter cette période en toute sérénité. Le mauvais choix de votre pompe à chaleur pouvant entraîner une augmentation considérable de votre facture énergétique, il convient d’accorder une grande attention au système de chauffage que vous choisissez. Mais quelle est la différence entre une pompe à chaleur aérothermique et une pompe à chaleur géothermique ?

La pompe à chaleur géothermique !

Ce système réversible séduit de nombreuses personnes depuis des années. La pompe à chaleur géothermique puise dans le sol une énergie renouvelable gratuite et inépuisable. Le système utilise des capteurs horizontaux ou verticaux pour collecter la chaleur et la transporter vers la pompe à chaleur via des fluides caloporteurs. La chaleur est alors diffusée par un système de ventilo-convecteurs, de radiateurs ou de planchers chauffants dans toute la pièce à chauffer. L’un des principaux avantages du recours à une pompe à chaleur géothermique est qu’elle est réversible, c’est-à-dire qu’elle peut fournir de la chaleur en hiver et du froid en été.

La pompe à chaleur aérothermique !

Comme son nom l’indique, la pompe à chaleur aérothermique fonctionne en puisant l’énergie dans l’air extérieur pour la transformer en chaleur à l’intérieur d’une maison. Le principe de fonctionnement est quasiment le même que celui de la pompe géothermique. Le système utilise également des fluides caloporteurs et des circuits de diffusion pour chauffer une maison. La pompe à chaleur aérothermique se divise en deux grandes familles, à savoir la PAC air-air et la PAC air-eau. Cette dernière utilise un condenseur pour injecter de la chaleur dans les circuits de chauffage, tandis que la pompe à chaleur air-air fonctionne avec un ventilo-convecteur. La pompe à chaleur air-eau est aussi réversible. Elle vous permet de conditionner facilement l’intérieur de votre maison lorsqu’il fait chaud.

Bon à savoir !

Il faut savoir qu’une pompe à chaleur, qu’elle soit aérothermique ou géothermique, nécessite une alimentation électrique pour être fonctionnelle. Elle consomme généralement 1 kWh d’électricité pour fournir 4 kWh d’énergie. Comme la température au niveau du sol reste constamment stable, la chaleur de la région change impérativement en fonction des conditions climatiques. Il est donc important de prendre en compte ces conditions environnementales avant de se décider. En cas de doute, il est conseillé de recourir aux services d’un spécialiste dans ce domaine afin d’obtenir des résultats fiables. La pompe à chaleur aérothermique reste la meilleure solution si vous vivez dans un climat tempéré.   

Plan du site